Une rusticité variable selon les arbres

La rusticité est dans les gènes chez l’arbre. Les arbres qui poussent de par leur nature dans des zones climatiques clémentes ne sont évidemment pas aussi résistants que les arbres des régions froides. L’Europe est subdivisée en différentes zones climatiques avec des températures minimales associées et les arbres sont ici répartis selon leur résistance au gel. Avec le filtre d’arbres sur ce site web, découvrez les arbres adaptés aux différentes zones en termes de rusticité. Vous pouvez sélectionner sous le filtre « lieu de croissance » la zone de rusticité appropriée.

Endurcissement des arbres : chaque année tout recommencer

De plus, chaque arbre reconstruit progressivement sa rusticité à chaque automne. Pour un endurcissement optimal, un arbre doit être, le temps de quelques nuits, soumis à une température inférieure à 5 °C. Ensuite, l’arbre ne doit pas être transporté vers des régions bien plus froides, à haute altitude par exemple, trop tôt. Il vaut mieux faire en sorte que l’arbre ait le temps de bien s’endurcir avant de le transplanter. Un arbre transplanté trop tôt risque d’être endommagé, ce qui est surtout vrai dans les régions où la température peut varier fortement ainsi que les zones soumises au foehn, un vent sec et chaud que l’on trouve en zone montagneuse.

Au printemps, lorsque les températures s’adoucissent, tous les arbres perdent en rusticité. Celle-ci peut diminuer fortement lorsque la température est supérieure à 15 °C durant plusieurs jours. Notamment dans les régions sous les foehns, ou en cas de refroidissement spectaculaire de l’atmosphère après un printemps doux, une gelée tardive peut causer des dégâts. La sensibilité dépend aussi de l’espèce. Les arbres qui bourgeonnent tôt, ce qui est déterminé par leur prédisposition génétique, courent plus de risques. Tous ces facteurs réunis impliquent que lors de l’évaluation de la résistance au gel, il est important de tenir compte non seulement des températures minimales mais aussi de l’endurcissement et du moment de la transplantation.

Brenda Swinkels

brenda@vdberk.nl
+31 (0413) 480 487
+31 (0)6 5115 6108
LinkedIn

Nous contacter
Iflora Glauca 40-45-50-60 341c1
Platanus Hispanica Malburg MD
Acer Palmatum Green Lace Bonsai
Sequoiadendron Giganteum-s
Fagus Sylvatica Viridivariegata 80-90-100-120S H

Protéger les arbres contre le gel

Afin d’être en mesure de protéger les arbres, il est important de connaître les causes de dégâts potentielles. Cela peut notamment être périlleux en cas de dommage indirect dû au gel. Ainsi, après une longue période de fort gel, une sécheresse peut causer des dégâts similaires à celui du gel uniquement. C’est surtout l’accumulation du gel, du vent sec et de l’ensoleillement hivernal intense qui forme un grand danger. Les arbres à feuillage persistant ne peuvent absorber d’humidité lorsque le sol est gelé et s’assèchent lorsqu’ils sont soumis à des vents violents et un fort ensoleillement. Ces arbres bénéficieraient grandement d’être abrité lors des premiers hivers. Il en va de même pour les troncs d’un arbre fraîchement planté. En l’enveloppant de fibre de coco, le tronc est protégé du soleil.

Vous trouverez toutes les informations sur la rusticité de chaque espèce et variété dans le filtre des arbres au niveau des descriptions des espèces. La zone de rusticité USDA y est indiquée pour chaque arbre. Cette classification des arbres par zone de rusticité indique la résistance des espèces et des variétés en fonction des moyennes de températures minimales.

Vous pourrez retrouver ces zones sur les cartes ci-après.